Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Viste à l'usine d'aiguilles Bohin

Publié le par Le bureau de FP-Charente

Lors de l’Assemblée Générale, le 30 mai, les adhérentes France Patchwork et leurs accompagnateurs ont eu le privilège de visiter l’usine Bohin à l’Aigle. Cette usine familiale créée en 1833 est la dernière en activité en France et même en Europe.

 

 

 

C’est à partir d’un fil d’acier que sont fabriquées les différentes aiguilles que nous utilisons tous les jours.

 

 

Le fil est coupé en tronçons de la valeur de deux aiguilles. Ils sont percés de deux trous en leur milieu pour former les chas et ensuite partagés en deux.

 

 

Les aiguilles sont alors épointées et polies même à l’intérieur du chas, pour ne pas couper le fil !

 

 

Certaines manipulations sont assez spectaculaires, lorsqu’un ouvrier, d’un geste sûr et rapide, range les aiguilles. Secouées sur un tamis...

 

 

alignées...

 

 

rangées...

 

 

  

 

emmitouflées...

 

 

pour ensuite être polies.

 

 

Il faut ensuite les trier...

 

 

les vérifier électroniquement, mais aussi grâce à la compétence d’une ouvrière.

 

 

Enfin, les aiguilles qui ont passé toutes les épreuves, sont enfilées sur un ruban noir spécialement conçu pour leur conservation...

 

 

Puis elles sont empaquetées, ce qui demande encore un peu de main-d’œuvre et de surveillance.

 

 

Savez-vous d’où vient la petite boule de nos épingles à tête de verre ? Ce n’est autre qu’une goutte de verre de Murano !

  

 

 

Nous avons été témoins de tout le soin apporté à la fabrication de notre principal outil de « travail » !

Souhaitons longue vie à cette entreprise et remercions pour leur accueil chaleureux les dirigeants, mais aussi les employés qui n’ont pas hésité à répondre à notre curiosité

 

 

Partager cet article

Repost 0

Quilt en Sud 2011 (1) : le salon

Publié le par Le bureau de FP-Charente

Dans la très jolie ville de Saint-Jean-de-Luz, Quilt en Sud 2011 nous a emmenés dans un tour du monde très coloré et très contemporain.

Au programme : l’Afghanistan et les carrés brodés proposés par Pascale Goldenberg, l’Angleterre avec Liz Jones, le Bénin et ses appliqués, le Congo, le Danemark et le couple Steen Hougs et Inge Mardal, l’Espagne qui présentait trois expositions, l’Inde et les broderies du Kutch, la Suisse avec Maryline Collioud-Robert, et bien sûr la France, représentée par plusieurs artistes très divers (Marianne Cresson, Pascal Jaouen, Marie-Thérèse Saint-Aubin, Odile Texier et l’extraordinaire exposition d’Hélène Soubeyran, Du souffle de la Terre)

 

Une belle promenade donc en ce joli mois de mai. Les artistes autorisant les photos, pour notre grand plaisir, nous avons pu garder une trace de notre visite.

Seul regret, l’espace vente pas très important, mais d’un autre côté le porte-monnaie ne s’en porte que mieux 

 

Publié dans Salons

Partager cet article

Repost 0